top of page
Rechercher
  • contact64411

Quelle est la différence entre l’assurance décès et l’assurance obsèques?

Ces deux termes ont pour vocation d’apporter une aide financière aux membres de la famille après le décès de l’assuré. Cependant, ces deux garanties de prévoyance sont différentes notamment en termes d’objectifs et de fonctionnement. 


L’assurance décès permet de prévoir un capital pour protéger votre conjoint et vos enfants des impacts financiers de votre disparition. Afin d'assurer l'efficacité du contrat, il est nécessaire d'identifier clairement le(s) bénéficiaire(s). Selon les contrats, il est parfois possible d’épargner jusqu’à 100 000 euros. Les bénéficiaires ne paient généralement pas de droits de succession, car il s'agit d'un versement forfaitaire et non d'un héritage soumis aux droits de succession. Il est important de noter que les assurances décès ne couvrent pas toutes les formes de décès ou de risques tels que : le suicide, la maladie, la mort survenu dans le cadre de la pratique d’un sport à risque. Enfin, les personnes de plus de 70 ans sont rarement éligibles à l'assurance décès.


Il existe deux types de contrats : 

  • L’assurance temporaire décès : elle est souscrite pour une période déterminée avec possibilité de renouvellement. Si le décès n’a pas lieu avant l’échéance, aucune prestation ne sera versée et les cotisations du contrat ne pourront être récupérées.

  • L’assurance vie entière : avec ce contrat, le capital décès sera versé quelle que ce soit la date de décès de l’assuré. Ce contrat garantit le versement d’un capital ou d’une rente au(x) bénéficiaire(s) préalablement désigné(s). Il est souscrit pour une durée indéterminée et prend fin au décès de l’assuré.


L’assurance obsèques ou convention obsèques, quant à elle, permet à l’assuré de financer à l’avance ses funérailles. En effet, l’objectif est d’éviter à la famille de devoir assumer la charge financière en plus de la charge émotionnelle. Elle peut-être particulièrement onéreuse dû aux nombreux frais engagés qui concernent : la sépulture, les funérailles (crémation ou inhumation), les démarches administratives et les frais facultatifs (toilette mortuaire, fleurs…). Selon l’INSEE, à l’heure actuelle, le coût s’élève en moyenne entre 3 500 et 4 000 €. Cette assurance permet également au souscripteur de prévoir l’organisation de la cérémonie.  


Il existe deux types de contrats : 

  • Le contrat en capital : il garantit le versement d'un capital à certains bénéficiaires, qu'ils aient ou non un lien familial avec l'assuré. Celui-ci sera chargé de régler les frais d’obsèques. Lors de la signature du contrat, l’assuré peut indiquer ses dernières volontés, s’il désire une cérémonie religieuse ou non, une inhumation ou une crémation.

  • Le contrat en prestations : l’assuré détermine non seulement le montant du capital mais aussi son utilisation. Il choisit lui-même l'entreprise de pompes funèbres qui sera chargée d'organiser ses funérailles. Il précise, les prestations que l'opérateur funéraire devra réaliser. Les dernières volontés sont également détaillées ainsi que le type de cérémonie et le mode de sépulture.

Ces deux assurances faisant partie de la prévoyance, aucune d’entre elles n’est obligatoire.




Comments


bottom of page